25 novembre 2017

Un artiste engagé...

Un artiste engagé...

Keith Haring 

 

 

Je choisis aujourd'hui de vous présenter un auteur dont le nom nous échappe mais dont les personnages aux formes minimalistes nous parlent. Il s'agit de Keith Haring, un jeune artiste, peintre, sculpteur et dessinateur qui a quitté ce monde bien trop tôt à l'âge de 31 ans suite à des complications dues à sa maladie, le sida.

Malgré cela, je trouve cet homme au parcours déroutant tout à fait admirable et ses combats se retrouvent tellement dans ses œuvres que certaines nous laissent même perplexe de par leur simplicité.

Celle que je vous présente aujourd'hui est "Crack is wack", la traduction littérale de "La drogue est une connerie", peinte sur un panneau situé dans le East Harlem à New York, datant de 1986. L'origine de cette œuvre de street art est le décès causé par une overdose d'un proche de Haring. En effet, la cocaïne circulait énormément dans la ville de New York à cette période.

Cette œuvre est associée à une anecdote qui et assez amusante. L’oeuvre après avoir été peinte en une journée a valu une amende minime de 25$ à Keith Haring, mais malgré cela, la municipalité n’a pas considéré pas cet acte comme du vandalisme "à grande échelle".

Quelques temps après son œuvre est vandalisée par un anonyme, une situation des plus ironiques car il s'agit de l'arroseur arrosé, un acte de vandalisme sur un acte de vandalisme. La municipalité offre alors au graphiste de repeindre à nouveau son œuvre de l'autre côté du mur. Le parc dans lequel est située sa peinture est même rebaptisé "Crack is wack playground", un bel hommage à l'artiste. 

oeuvre vandalisée

Parmi d'innombrables œuvres j'ai voulu présenter celle-ci car elle se démarque. On retrouve effectivement une couleur particulièrement vive, le rouge mais c'est également la seule couleur de cette œuvre. Le code couleur est bien significatif du "danger" qu'engendre la prise de drogues. De plus ce ne sont plus des dessins aux traits simples mais des os, des têtes de morts qui volent. On retrouve une sorte de monstre qui pourrait représenter un des effets psychotiques de la drogue que s'apprête à avaler un des personnages. On retrouve également quelques symboles, tel que la Croix : la drogue va à l'encontre de la religion. Le billet qui s'enflamme signifie que mettre de l'argent dans la drogue c'est "flamber" celui-ci pour rien. On voit aussi une pipe à eau qui propage un énorme nuage de fumée dans lequel "crack is wack" est inscrit.

La fresque a été rénovée en 2007, elle est protégée et c'est d'ailleurs la seule qui subsiste encore de Keith Haring. Elle se trouve à la 128eme rue au coin de la 11e avenue à New York. 

 Lola François, 2nde1

 

 

 

 

 

Posté par Litsoc à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Un artiste engagé...

Un artiste engagé...

Primo Levi

 

Primo Levi est né le 31 juillet 1919.C'était un docteur en chimie Italien, devenu célèbre grâce à son livre Si c'est un homme.

Primo Levi est arrêté le 13 décembre 1943 comme résistant par la milice fasciste. Il est emprisonné dans le camp de Capri-Fossoli. En 1944, le camp passe aux mains des Allemands ; et tous les prisonniers sont transférés vers Auschwitz. Primo Levi est libéré le 27 janvier 1945 par l'armée soviétique. 

 

C'est en 1947 que parut son premier livre qui le rendit célèbre dans le monde entier Si c'est un homme. Dans ce témoignage, Primo Levi raconte sa vie d’internement à Auschwitz ainsi que l'organisation du camp et la solidarité des déportés et leur quotidien dans ce camp. 

Ce livre fut l'un des premier témoignages de la vie  dans le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz. Primo Levi a écrit ce livre à une période où tous les gens voulaient oublier les horreurs et la barbaries du camp de la mort. Il écrit ce livre pour que personne n'oublie cette partie de l'histoire qui fut très importante.

 

Primo Levi se suicide le 11 avril 1987. Sur sa tombe sont inscrits son nom ainsi que son matricule à Auschwitz "174 517".

Agathe Janouin, 2nde1

 

Posté par Litsoc à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Un artiste engagé...

Un artiste engagé...
Keith Harring
Keith Haring est un street artiste américain né le 4 mai 1958. Il grandit dans une famille de dessinateur qui l'encourage à suivre sa passion. A l'âge de 18ans il entre dans une école de dessin publicitaire sous l'incitation de ses parents mais se rend vite compte que ça ne lui convient pas. Quelque temps après, ce jeune drogué décide de partir là ou tout est possible: New york.
Là bas, il intègre une autre école de dessin dans laquelle il expérimente d'autres formes d'art comme le collage, la sculpture, le montage etc... Pour exposer son art au monde, il décide alors d'aller dessiner sur les panneaux publicitaire dans le métro. En confiant ses œuvres à un galeriste, il se fait remarquer par plusieurs personnalité comme notamment Madonna. En 1988, Keith Haring a était diagnostiqué porteur du SIDA, c'est alors qu'il décide de militer contre le racisme, l'apartheid, l'homophobie, la discrimination, le nucléaire etc...
Il meurt à 31ans le 16 février 1990.

Pralas Léa 2°15

Posté par Litsoc à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 novembre 2017

Un artiste engagé...

Un artiste engagé...

Roberto Saviano

Il est né le 22 septembre 1979 à Naples.
C'est un écrivain et journaliste italien. Il est pris pour cible par la mafia napolitaine suite à la publication de son livre Gomorra. En effet ce livre dénonce les actions de cette mafia, ce qui a provoqué l'arrestation du chef de la Camorra par la police italienne.
Depuis la publication de son livre, il est en permanence protégé par la police car il a été victime de menaces de la part de la Camorra.
Ilona Rat 215

Posté par Litsoc à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2017

Un film que j'ai aimé

Un film que j'ai aimé

Overdrive

C'est l' histoire de deux frères, Andrew et Garrett Foster, ce sont des pilotes extraordinaires mais surtout des voleurs de voitures de collection à la valeur inestimable. A Marseille, ils arrivent, grâce à leur stratagème à voler une magnifique Bugatti 1937 au parrain de la Mafia local Jacomo Morier. Ce dernier décide après avoir découvert leur identité d'utiliser leur talent afin de détourner l'exceptionnelle collection de voiture de son ennemi, Max Klemp.

Ce que j'ai apprécié dans ce film, c'est tout d'abord les voitures de collections que j'ai trouvées magnifiques mais aussi la malice des deux frères. C'est un film extrêmement drôle et avec beaucoup d'action.

 

Elodie Oury, 2nde1

Posté par Litsoc à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2017

Un livre que j'ai aimé

 Un livre que j'ai aimé  :
Le sixième sommeil
Il s'agit d' un roman de Bernard Werber qui  a été écrit en 2015.
  Cet écrit parle d'une étude qui est faite sur le sommeil. Caroline Klein et Jacques Klein sont les deux personnages principaux. Caroline a un "projet secret" en rapport avec le sommeil mais après une expérience qui tourne mal, elle part en Malaisie. Là-bas elle espère trouver un peuple appelé Senoï pour qu'il lui en apprenne plus sur le monde des rêves. Jacques désespéré par la disparition de sa mère décide de la retrouver avec l'aide de son futur lui-même. Mais y arrivera-t-il ? Que deviendra le "projet secret"?
Et surtout survivra-y-il dans ce pays qui lui est étranger? 
  J'aime beaucoup les livres de Bernard Werber car même si ces histoires sont imaginaires il insère des éléments de notre réalité comme les cycles du sommeil pour cette œuvre. Ce qui est formidable aussi dans ces écrits, c'est que Bernard Werber se sert de sa propre expérience. 
Louise Petit
2nde15

 

Posté par Litsoc à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2017

Un livre que j'ai aimé

Un livre que j'ai aimé

Et soudain tout change

 

Sorti en 2013, Et soudain tout change de Gilles Legardinier, raconte l'histoire plus ou moins normale de Camille, lycéenne en classe de terminale.
 Après une entrée par effraction chez une pseudo-artiste afin de récupérer quelques documents importants pour le dossier d'admission d'une amie, elle se retrouve enfermée sur le toit du lycée en plein hiver. Elle n'est pourtant pas au bout de ses peines; elle doit encore empêcher la vente de la maison d'une amie dont les parents divorcent, passer son bac (avec mention si possible) et découvrir l'amour.
Lorsque sa meilleure amie lui apprend qu'il ne lui reste que quelques mois à vivre, son petit monde semble s'effondrer, et soudain tout change.
 Tout au long de ce roman, Camille nous apprend la vie dans un cours de philosophie grandeur (presque) nature. Ses questions et remarques sont posées avec humour, et sur divers sujets. C'est un livre touchant, qui fait rire et pleurer, proche de la réalité et surtout, qui fait réfléchir sur le sens de la vie.



Morgane Misserey, Seconde 1

Posté par Litsoc à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Un livre que j'ai aimé

La fille du train 

             De Paula Hawkins

 

Je choisis de vous présenter cette œuvre littéraire, qui est un thriller de Paula Hawkins traduit de l'anglais par Corinne Daniellot. 

Celui-ci nous raconte l'histoire de Rachel, une trentenaire hébergée par son amie Cathy qui suite à la tromperie et au divorce de son mari connaît des problèmes d'alcoolisme.

 Cette femme prend le train pour se rendre à Londres chaque matin afin d'aller travailler, et durant son trajet elle passe devant une maison en contrebas de laquelle elle observe un couple respirant le bonheur, elle leur imagine une vie parfaite comme celle vécue avec son ex mari, et leur donne même des prénoms: Jess et Jason. Un beau jour elle s'aperçoit que l'homme aux côtés de  Jess n'est pas son mari et s'en inquiète. Plus tard en lisant le journal elle apprendra que la femme de son couple parfait s'appelle en réalité Megan Hipwelle et est portée disparue. Prenant cette nouvelle très à cœur, retrouver cette jeune femme deviendra sa mission et cela deviendra une obsession qui lui demandera beaucoup de sang froid et de retours dans le passé. 

 

J'ai apprécié ce livre d'abord car les thrillers sont mon genre préféré, de plus je ne connaissais pas cet auteur et j'ai aimé son style et sa manière d'écrire, l'histoire était captivante, originale et donnait envie d'accéder au dénouement. Enfin, j'ai trouvé les personnages bien particuliers et charismatiques, leurs personnalités s'inséraient à merveille dans le cours du récit.

Lola François, 2 nde 1

Posté par Litsoc à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Un film que j'ai aimé

Un film que j'ai aimé

Cops

 

« Cops » est un film d’action à la fois drôle et entrainant, réalisé par Luke Greenfield en 2015.

C’est l‘histoire de Justin et Ryan déguisés en policier lors d’un bal masqué, vite à l’écart, ils partent, et arpentent les rues de Los Angeles.

Ils se prennent de plus en plus au jeu de policier, et achètent même une voiture de police, avec tout le matériel nécessaire.

C’est à ce moment là, qu’ils découvrent un réseau de vendeur d’armes, et se chargent de le démanteler, et tout ça en faux policier.

 

Ce qui m’a plu dans ce film est l’histoire, l’humour mais aussi l’action. C’est à la fois un film divertissant et entrainant.

Romane Mourlot, 2nde 15

Posté par Litsoc à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :