Des livres à

 

 

découvrir...

 

 

02 décembre 2018

Un livre que j'ai aimé...

Un livre que j'ai aimé...

Des fleurs pour Algernon 

 

Capture

Daniel Keyes est l’auteur du roman Des fleurs pour Algernon, publié en 1966 le roman a reçu plusieurs prix et a été vendu à des millions d’exemplaires. Daniel Keyes est un auteur américain et un chercheur universitaire en psychologie né en 1927 et décédé en 2014.

Des fleurs pour Algernon raconte l’évolution de Charlie Gordon, un homme souffrant de retard mental, à travers ses « comptes-rendus », et d’une souris de laboratoire nommée Algernon. Charlie est un apprenti boulanger suivant des cours de lecture et d’écriture. Un jour, deux scientifiques lui proposent de devenir intelligent grâce à un procédé chirurgical  qu’ils ont élaboré et qui a marché sur la souris Algernon. Charlie accepte et au fur et à mesure du traitement voit son QI multiplié par trois. Il sait parler de nombreuses langues, se cultive, s’intéresse à la science, lit beaucoup…Mais devenir intelligent ne lui permet pas d’avoir des relations simples avec les humains et l’amour est souvent compliqué à exprimer. Charlie voit sa soif de savoir ralentir quand on lui annonce un jour que les capacités développées par Algernon diminuent à grande vitesse…


J’ai aimé ce livre car les compte-rendus de Charlie sont amusants à lire au début puis au fil de l’histoire il devient mature et son point de vie sur la vie est intéressant, c’est un homme attachant et la chute de l’histoire n’est pas commune.
Carla Reinecke

Posté par Litsoc à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 novembre 2018

Un livre que j'ai aimé...

Un livre que j'ai aimé...

No et Moi

 

Capture

No et Moi est un roman écrit par Delphine de Vigan une auteure française et paru en 2007. Le livre a été adapté au cinéma en 2010 par Zabou Breitman.

 

Lou est une jeune fille surdouée de 13 ans, elle vit dans une famille déchirée et déséquilibrée par la mort de sa petite sœur. Elle entame sa première année de lycée et doit réaliser un exposé sur les SDF. Lors d’une de ses après- midi passé à regarder les trains à la gare d’Austerlitz, Lou fait la rencontre de No une SDF à peine plus âgée qu’elle. No, une jeune femme blessée par la vie, une jeune femme vivant dans la misère et dans le danger. Sans vraiment le vouloir une amitié va se nouer entre les deux filles. Lou veut sauver No de sa précarité mais même en faisant preuve de solidarité et d’amour nul n’est à l’abri de la souffrance infligée à un enfant depuis son enfance.

J’ai aimé cette histoire car c’est la rencontre entre deux mondes : celui de Lou, une fille qui vit avec confort et sécurité et No, une SDF motivée par la rage de vivre. Les nombreux dialogues donnent un aspect réel au roman et facilitent sa lecture. Dans ce roman, No incarne une facette de notre société dont on ne parle pas, par gêne, un monde qui est bien trop souvent rejeté. L’amitié entre les deux filles montre que peu importe notre milieu social nous avons le droit et sûrement le devoir de nous côtoyer et de nous aider. Ce roman est un appel à l’espoir et à la solidarité.

Carla Reincecke

Posté par Litsoc à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2018

Un livre que j'ai aimé...

Un livre que j'ai aimé...

Moi, Gulwali, réfugié à 12 ans

 

Capture

Le livre Moi, Gulwali, réfugié à 12 ans est une histoire vraie. C’est le témoignage de Gulwali Passarlay qui, à seulement 12 ans, a dû faire un voyage dans des conditions inhumaines pour fuir son pays l’Afghanistan. Il a été élevé dans une famille aimante et très religieuse. Son oncle était quelqu’un d’important chez les talibans et son père, médecin, a été tué lors d’une fusillade entre l’armée Américaine et les talibans.  Des menaces ont été faites à la famille de Gulwali par les deux camps alors pour les protéger sa mère décide de payer des milliers de dollars pour que lui et son frère Hazrat passent en Europe. Malheureusement Gulwali est séparé de son frère au début du voyage. Il ira de passeurs en passeurs, devra surmonter la faim et la maladie ainsi que la corruption avant de pouvoir atteindre la liberté et la protection que peut lui offrir l’Europe…

  Ce livre m’a particulièrement émue car on ne se rend pas compte de tout ce que doivent traverser des réfugiés pour pouvoir vivre dans un pays en paix et accéder à liberté. Gulwali a dû surmonter énormément de choses qu’un enfant et même un adulte ne devrait pas subir.  Ce livre montre la cruauté des passeurs, la peur d’être renvoyé dans son pays et de devoir tout recommencer pour survivre. Il nous ouvre aussi les yeux sur notre pays, la France. Il montre la jungle de Calais et les conditions dans lesquelles vivent les réfugiés avant d’atteindre l’Angleterre.

Aujourd’hui, Gulwali vit en Angleterre et étudie les sciences politiques dans l’optique de rentrer dans son pays et de devenir président de l’Afghanistan.

 

Mathilde Le Corre

 

Posté par Litsoc à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 novembre 2018

Un livre que j'ai aimé...

Un livre que j'ai aimé...

Everything Everything

 

Capture

Everything Everything est une réadaptation du film réalisé par Stella Meghie qui est sorti en 2017, ce livre est sorti quelques mois plus tard par l'écrivain Nicola Yoon.

 

L'histoire parle d'une jeune fille du nom de Maddy âgée de 18 ans, elle a ce que l'on appelle le DICS, c'est en fait un déficit immunitaire combiné sévère, cette maladie est apparue seulement quelque mois après sa naissance alors qu'au même moment son frère et de son père meurent dans un accident de moto.Elle vit actuellement avec sa mère, Pauline, qui a découvert sa maladie étant elle même médecin.

Cette maladie l'oblige à rester enfermée chez elle car si quelqu'un s'approchait ou si elle venait à sortir de chez elle Maddy pourrait tomber gravement malade. Mais l'adolescente ne va pas en rester là puisque à l'aide de son infirmière Carla, qui vient tous les jours à domicile et qui est également son amie, elle va vouloir voir un garçon du nom de Olly qui est le fils de leur nouveau voisin, petit à petit elle va tomber amoureuse de lui.

Jusqu’au jour où sa mère apprend que Olly est venu lui rendre visite, prise de colère elle va alors décider de renvoyer Carla. Triste, la jeune fille va alors prendre la décision de partir à HawaÏ avec son petit ami car cela lui est insoutenable de vivre ainsi. Une fois là bas, pour la première fois elle se sent revivre, mais tombe malheureusement malade. Elle est transférée dans un hopital à côté de chez elle. Quelques jours après qu’elle se soit rétablie elle, elle apprend par les médecins hospitaliers, qu'elle n'a jamais eu le DICS et comprend alors que sa mère lui a menti durant toutes ces années, par peur de perdre, un fois de plus, un membre de sa famille.

Elle prend donc une décision radicale qui est de partir rejoindre Olly à New York, car il avait dû déménager à cause de problèmes familiaux. Cette histoire se termine très bien puisqu'elle finit dans les bras de son grand amour.

Je vous conseille de lire ce livre car c'est une histoire très touchante et pleine de rebondissements. J’ai trouvée l’attitude de Pauline, la mère, très intéressante. En voyant son comportement, on peut se demander si celui ci est fait par amour ou par égoïsme ?

Manon Demaizière

Posté par Litsoc à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2018

Un livre que j'ai aimé...

Un livre que j'ai aimé...

L'Enfant qui ne pleurait pas

L'Enfant qui ne pleurait pas est un livre écrit par Torey Hayden une célèbre psychologue américaine qui est spécialisée dans le domaine de l'enfance.

Son livre L'Enfant qui ne pleurait pas est un histoire vraie qui raconte la triste enfance d'une petite fille abîmée par la vie. Sheila qui est abandonnée par sa mère sur une aire d'autoroute alors qu'elle est très jeune et qui vit ensuite chez son père qui est violent et qui ne s'occupe pas d'elle comme il le faudrait, devient une petite fille violente elle aussi et se comporte de façon dangereuse pour elle et pour les autres. Torey Hayden, accueille alors cette fillette dans sa classe qui est spécialisée pour les enfants atteints de troubles psychologiques. Petit à petit, la psychologue tisse des liens très forts avec la petite, elle apprends doucement à l'apprivoiser et se rend rapidement compte que Sheila est une petite fille extraordinaire qui a un potentiel intellectuel qui va beaucoup la surprendre.

 

L'Enfant qui ne pleurait pas est un livre magnifique, tant par l'émotion qui en ressort que par l'histoire elle même. J'adore ce livre et je vous le conseille car il retrace une vraie histoire qui est tragique mais qui est aussi pleine d'espoir et d'amour. 

 

Sindiely Mullot 2nde2

Posté par Litsoc à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2018

Un livre que j'ai aimé

Un livre que j'ai aimé :

Journal d’un dégonflé

 

Journal d’un dégonflé est une série de romans illustrés de l’auteur américain  Jeff Kinney. Le premier tome est paru en 2007 aux Etats-Unis et a rencontré un succès fou auprès du public des 11-20 ans. En France, le premier tome a été publié en librairie en 2009 et a été traduit par Nathalie Zinnerman . Le livre sera Best-seller au New York Times en 2011.

Cette série raconte l’adolescence de Greg Heffley, âgé de 15 ans qui se trouve confronté à des problèmes au lycée, avec sa famille ainsi qu’avec les filles. Cet ado cherche sans cesse à paraître « cool » auprès des autres personnes de son âge mais sans jamais faire le moindre effort.

Ce qui m’a tout de suite plu est le graphisme très simple des dessins de Jeff Kinney. De plus, cette série retrace avec humour le quotidien parfois « compliqué » d’un adolescent qui n’est pas toujours bien compris par les adultes. 

Journal d’un dégonflé est vraiment drôle et ironique et reste un bon compromis pour se diriger vers la littérature. 

Ethan Moine

Posté par Litsoc à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 septembre 2018

Un livre que j'ai aimé...

 Un livre que j'ai aimé...

Phone play de Morgane BICAIL

 

Capture

Le roman raconte l'histoire d'une adolescente de 16ans, Alyssa, qui reçoit un jour un SMS anonyme. Dans celui-ci, il est écrit : " devine qui je suis et je serai à toi". Alyssa ne sait pas qui est la personne qui lui a envoyé ce SMS et elle n'a pas l'intention de jouer à ce jeu. Cependant, l'expéditeur du SMS insiste et Alyssa cède. Les jours passent et après plusieurs questions, Alyssa réussit à deviner que l'expéditeur du SMS est dans le lycée et fait partie du club de natation. Il a apparemment déjà séduit des filles en leur parlant par SMS de façon anonyme mais aucune n'a encore découvert qui il était.

Alyssa, troublée, aborde à la sortie du lycée, en attendant le bus, un jeune homme qui s'appelle Matt. Elle sait qu'il est un séducteur mais elle le trouve beau. Ce rapprochement d'Alyssa avec Matt déplait au garçon anonyme car, grâce à de longues conversations, ils ont fini par s'attacher l'un à l'autre. Alyssa découvre que le garçon anonyme et Matt se connaissent et elle finit par découvrir que ce secret dépasserait tout ce qu'elle aurait pu imaginer...

 

Sara Deshormeaux

Posté par Litsoc à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 septembre 2018

Un livre que j'ai aimé...

 Un livre que j'ai aimé...

Everything Everything...

 

Résultat de recherche d'images pour "everything everything livre"Everything Everything  est un roman d'amour, de maladie, de drame et de mensonge...
C'est l'histoire de Madeline Whittier, qui vivait une vie paisible et normale, mais quelques mois après sa naissance, son père et son frère sont morts ensemble dans un accident de voiture.
En même temps la mère de Madeline va apprendre que Madeline a la maladie de "l'enfant-bulle".
Aujourd'hui celle-ci a 18 ans, cela fait donc 17ans qu'elle n'est pas sortie de chez elle, car elle en mourrait sûrement. Sa  maison est totalement équipée pour sa maladie : filtre à air, vêtements et serviettes stérilisés, une infirmière qui passe 2 à 3 fois par jour,
ainsi que des cours scolaire par vidéo conférence... Sa mère est médecin.

Un jour, un jeune garçon prénommé Ollyver ou Olly d'à peu près l'âge de Madeline va emménager avec sa sœur et ses parents dans la maison d'à côté. A leur arrivée, quand leur regard se croisent, c’est le "coup de foudre", et cela va changer le cours de l'histoire...


Avant de lire ce livre, j'ai regardé le film Everything Everything diffusé au cinéma en mai 2017. Puis cet été, j'ai voulu découvrir le livre qui est sorti en septembre 2015. Quand j'ai commencé à lire ce livre, je le trouvais peu original,  mais après quelques pages, on se pose de nombreuses questions et on se laisse emporter par le suspense.

Ce livre devient donc captivant et je pense que Madeline qui est le personnage principal du livre est unique en son genre et elle est aussi rare que sa maladie.
La relation entre Maddy et sa mère, à certains moments, est vraiment touchante.
Quand on rentre dans cette histoire, on ne la lâche plus jusqu'à la fin...
Je recommande ce livre à tous ceux qui aiment les livres de type romantique avec une fin heureuse.

 

Marie Fournet

Posté par Litsoc à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2018

Un livre que j'ai aimé...

Un livre que j'ai aimé...

Fahrenheit 451  

       

 

Résultat de recherche d'images pour "fahrenheit 451"Fahrenheit 451 est un livre de Ray Bradbury écrit en 1954. Ce livre raconte l’histoire de Montag, un pompier dans une société future. Lui et ses collègues sont chargés de brûler tous les livres dont la détention est interdite. La lecture est considérée comme un acte antisocial. Le personnage principal se met à rêver d’un monde différent, qui n’exclurait ni la lecture, ni l’imagination au profit d’un bonheur immédiat et fictif. Il devient alors un dangereux criminel…

           J’ai choisi de vous présenter ce livre car il présente une société dans laquelle la lecture est interdite alors que c’est une source de questionnement et de réflexion. Ce livre nous montre également ce que deviendrait notre société sans livre. Je l’ai aussi beaucoup aimé car il fait réfléchir à un monde qui s’approche tout de même de notre société car de nos jours de moins en moins de personnes lisent. La société décrite dans Fahrenheit 451 prend des médicaments pour lutter contre la tristesse ou contre toute formes de sentiments s’éloignant du bonheur alors que c’est en cherchant un bonheur immédiat qu’on se voile la face. Ce livre m’a également beaucoup plu car il me semble prophétique. Notre société se rapproche de plus en plus du monde décrit dans ce roman : peu de personnes regardent les informations ou sont curieuses du monde, on se noie sur les réseaux-sociaux et se perd dans les informations sans intérêt culturel ni développement construit.

            Je vous conseille donc ce roman qui fait réfléchir à une société dans laquelle la lecture est interdite alors que c’est une source de questionnement et de réflexion non négligeable.

 

Mathilde Le Corre

Posté par Litsoc à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,